Côte d’Ivoire : un permis de conduire obligatoire

Comme dans tout pays, la Côte d’Ivoire possède une organisation propre de son parc automobile. En réalité, le moyen de transport sur le territoire ivoirien est constitué par des millions de voitures de toutes sortes. On trouve les deux-roues motorisés et les véhicules à quatre-roues comme on y voit les moyens de locomotion personnels, les utilitaires et les véhicules de transport public. Par contre, il faut posséder un permis de conduire pour avoir le droit se mettre sur le volant de ces diverses catégories d’engins mentionnés. Pour l’obtenir, le passage d’un examen d’aptitude à la conduite sur les connaissances théoriques et pratiques des routes publiques du pays est obligatoire. Pour le cas particulier de la République de la Côte d’Ivoire par exemple, le candidat a l’embarras du choix entre les 268 auto-écoles qui existent acceptées officiellement par l’Etat ivoirien.

18 cours théorique et pratique

Généralement, le coût de l’apprentissage de conduite en Côte d’Ivoire varie entre 30.000 francs CFA à 45.000 francs CFA. En fait, il faut suivre autant de cours théoriques sur le Code de la route que de leçons pratiques. La loi ivoirienne impose 18 nombres de chaque avant de passer à l’examen sur son territoire. Justement, c’est à l’auto-école qui a initié l’apprenti conducteur qui se charge de toutes les procédures utiles relatives à l’inscription aux examens réguliers organisés par le CGI (Centre de Gestion Intégrée). Par ailleurs, le futur titulaire de permis de conduire ivoirien doit contrôler son acuité visuelle. Cette visite médicale obligatoire est assurée uniquement par les médecins auprès du CGI. Si la vision du futur conducteur est excellente, il n’y a pas de problème. Sinon, un dispositif correctif pour porter des lunettes après des tests ophtalmologiques est nécessaire pour celui ou celle qui a du mal à voir clairement.

Code de la route esquivé

Pour informations, la partie théorique du code de la route débute toujours l’examen qui se déroule au Plateau, Tour C. Sur place le jour J, le candidat devra être muni de ses papiers d’identification. Du résultat des réponses à choix multiples à l’issue du test oral que ce dernier aura donné dans la journée même dépend son admission à l’examen de conduite proprement dit. Mais malheureusement, la réalité ne correspond pas toujours à la démarche officielle exigée par la législation en vigueur. La plupart du temps, le test théorique du code de la route est entaché des tas d’irrégularités. En conclusion, il n’est jamais pris au sérieux par les usagers.